Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Nouvelle crise politique en Bosnie : rien ne va plus entre le SDA et le SDP

| |

Les relations entre le SDP et le SDA, théoriquement alliés autour d’une « plateforme » commun, sont toujours plus tendues, après l’approbation de la loi sur le budget de l’Etat de Bosnie-Herzégovine. Le SDA, qui n’a pas voté ce mardi pour la loi de finances, pourrait quitter la majorité difficilement réunie pour former le gouvernement central du pays.

Sulejman Tihić, le président du Parti de l’action démocratique (SDA), avait répété pendant des semaines son mécontentement à propos du budget et des réductions des dépenses publiques. Retrouvez notre dossier :Bosnie-Herzégovine : un pays toujours bloqué « Ce budget rendra impossible le fonctionnement de l’État et pourrait entraver le parcours de notre pays vers l’UE et l’OTAN », dénonçait-il. Toutefois, le SDA a choisi de ne pas boycotter l’adoption de la loi et de continuer à siéger au Conseil des Ministres de l’État. « Si les autres partis veulent nous exclure de la majorité, ils peuvent bien le faire, mais nous ne travaillerons jamais contre les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous