Roumanie : Nicușor Dan, la percée d’un candidat « anti-système »

|

Depuis dix ans, il pourfend la corruption et les projets mégalomanes « d’aménagement » de Bucarest. Nicușor Dan a franchi un pas supplémentaire en se présentant aux dernières élections municipales où il est arrivé en seconde position, avec 30% des voix. Portrait d’un militant anti-système qui rêve de changer la Roumanie.

Par Julia Beurq Avant de se lancer en politique, il avait déjà une longue expérience du militantisme, et surtout des procès, intentés contre la mairie de Bucarest, cette mairie pour laquelle Nicușor Dan s’est porté candidat lors des élections du 5 juin. Depuis dix ans, le désormais célèbre mathématicien de 47 ans lutte contre les édiles qui construisent à tout-va, démolissent à tort et défigurent Bucarest, cette ville dont il s’est pris d’affection depuis qu’il y vit. Son association Salvaţi Bucureştiul a gagné 23 procès contre les autorités locales. Elle a empêché la construction d’un parc aquatique de 7 hectares à la place du parc Tineretului, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous