Bosnie-Herzégovine : « Dayton est la cause du blocage actuel »

|

Il y a 15 ans, le 21 novembre 1995, les accords de paix de Dayton étaient signés. L’ancien ministre des Affaires étrangères de Bosnie explique pourquoi il a retiré sa signature du document il y a cinq ans. Interviewé par Euronews, Muhamed Sacirbey lance une charge contre le contenu des accords, mais aussi contre l’OTAN et la diplomatie américaine qui ont imposé ce compromis au moment où tournait le sort des armes.

Par Elma Hadžikadunić et Basile Perret À l’occasion des quinze ans des accords de Dayton, Muhamed Sacirbey a déclaré à la chaîne de télévision Euronews que si « les accords de Dayton ont arrêté la guerre, ils ne constituent pas une base durable pour permettre à un pays de prospérer ». Selon lui, les accords ont échoué sur le long terme, car ils ont entériné la politique ethnique voulue par les nationalistes. A ce propos, les formations politiques nationalistes issues de la désintégration de la Bosnie-Herzégovine remportent toujours le plus de voix lors des élections et il importe, selon l’ancien dignitaire bosniaque, d’inverser ces effets négatifs au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous