Monténégro : après les violences policières, un ultimatum au gouvernement

| |

Milo Đukanović doit quitter le pouvoir d’ici samedi prochain : tel est l’ultimatum lancé par le Front démocratique au Premier ministre. Après les violences policières de samedi matin, le mouvement s’est considérablement élargi. Toute l’opposition, les ONG et les organisations étudiantes se rallient à l’objectif d’en finir avec le régime.

Après le démantèlement violent, samedi matin à l’aube, du camp de tentes dressé par l’opposition devant le Parlement depuis plus de 20 jours et les arrestations effectuées par la police, les responsables du Front démocratique appelaient à une nouvelle manifestation dimanche soir. Des milliers de personnes, choquées par la violence de la police, ont répondu à leur appel, bien au-delà du cercle des sympathisants du Front démocratique. La marche pacifique est partie de la Place de la République, elle est passée devant le Parlement pour rejoindre finalement le bâtiment du ministère de l’Intérieur et revenir sur la Place de la République. Andrija Mandić, le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous