Monténégro : un nouveau gouvernement qui ne tient qu’à une voix

|

C’est un hémicycle à demi-vide qui a voté la confiance au nouveau gouvernement dirigé par Duško Marković (DPS) : seuls 41 députés sur les 81 élus ont donné leur blanc-seing à l’héritier désigné de Milo Đukanović. L’opposition boycotte l’Assemblée tant que les circonstances de l’étrange tentative de « coup d’État » du 16 octobre ne seront pas éclaircies.

Par la rédaction Le nouveau gouvernement a obtenu la confiance des 41 députés présents — le Parlement élu comptant 81 membres : outre le Parti démocratique des socialistes (DPS), le cabinet a obtenu le soutien des élus du Parti libéral, des Sociaux-démocrates, du Parti bosniaque, de la Coalition des partis albanais et de l’Initiative citoyenne croate. C’est donc avec une majorité plus que réduite que Duško Marković devra gouverner. Dimanche soir, Milo Đukanović, toujours président du DPS, mais qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête du gouvernement le 26 octobre, avait signé un accord de coalition avec les partis représentant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous