Panama Papers : en Slovénie, Mihael Karner, le roi déchu des stéroïdes

| |

En Slovénie, les Panama Papers ont exhumé l’affaire Mihael Karner, alias Jozef Topolovec, « baron slovène » à la tête d’un petit empire de distribution de stéroïdes anabolisants. Il compte aujourd’hui parmi les plus grands narcotrafiquants de la planète. Retour sur l’ascension et la chute d’un rêve américain.

Par Charles Nonne On ne connaît rien ni de l’origine, ni des années de jeunesse, ni des activités légales de Mihael Karner. Le futur criminel est inconnu au bataillon quand il se lance, en 2000, dans un petit commerce de stéroïdes. Ses affaires tirent rapidement profit de la mondialisation : sous la coupe de la société Asia Pharma, il fait importer des précurseurs chimiques d’Asie du Sud-Est dans une usine d’Europe orientale, où ils sont transformés en stéroïdes, empaquetés et envoyés par centaines au Royaume-Uni, en Italie et en Grèce, à des revendeurs qui se chargent de distribuer la précieuse marchandise. Les villas, la Porsche, le yacht : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous