Défense et corruption en Croatie : « l’affaire des MIG ukrainiens »

| |

En 2013, la Croatie a passé un accord avec l’Ukraine pour l’achat de cinq avions de combat MIG et la révision de sept autres, pour une valeur de 18 millions d’euros. Vieux de quarante ans, seuls trois des douze coucous peuvent voler. L’ancien ministre de la Défense, le social-démocrate Ante Kotromanić rejette toute accusation de corruption.

Par Enis Zebić L’ancien ministre de la Défense, Ante Kotromanić, sous le mandat duquel la révision avait été effectuée, affirme que l’accord était transparent, et que la Croatie a obtenu un prix particulièrement avantageux. Il ajoute qu’étant donnée la sensibilité de l’affaire, il avait insisté pour que la police militaire soit impliquée dans tout le processus. « Je soutiens totalement la police militaire et le Bureau de lutte contre la corruption et le crime organisé (USKOK). Si des indices prouvent qu’un membre des Forces armées ou du ministère a reçu un pot-de-vin, alors qu’une enquête ait lieu, et le coupable répondra de ses actes ! », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous