Macédoine : provocations et marquage ethnique du territoire

| |

Un aigle bicéphale à Čair, une croix orthodoxe de 56 mètres de haut à l’entrée de l’arrondissement de Butel, un mât de 50 mètres de haut à Saraj, où flotte le drapeau albanais. Les deux partenaires de coalition — le VMRO-DPMNE et le BDI — multiplient les provocations ethniques, mais les citoyens semblent avoir cessé d’être dupes.

Par Jaklina Naumovski (avec Telma TV) — Des élections reportées au 5 juin prochain, une situation politique toujours aussi chaotique, des citoyens exaspérés par les scandales politiques et les affaires de corruption, un establishment aux abois, autant de facteurs qui poussent les deux partis de coalition au pouvoir, le VMRO-DPMNE et le BDI, à ressortir leur éternelle « vieille recette » du réveil des tensions ethniques, afin de détourner l’attention de l’opinion publique. Il s’agit, en l’occurrence, de multiplier les tentatives de « marquage ethnique » du territoire. A Čair, arrondissement majoritairement albanais de Skopje, la statue d’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous