Macédoine : la « révolution des couleurs » ne lâche rien

| |

Depuis maintenant près de deux mois, la « révolution des couleurs » ne faiblit pas en Macédoine. Ni l’annulation des législatives anticipés du 5 juin, ni le retrait partiel de l’amnistie faite par président Ivanov, ni même les pressions du pouvoir ne l’ont fait plier.

Par Jaklina Naumovski Ils sont plusieurs milliers à se rassembler, inlassablement, tous les soirs à 18h dans le centre de Skopje. Le défilé commence devant le Bureau de la procureure spéciale, devenu le symbole de cette résistance pacifique contre le régime autoritaire de Nikola Gruevski. La « révolution des couleurs » se poursuit aussi dans le reste du pays : Strumica, Bitola, Tetovo, Kumanovo continuent à mobiliser, avec un nombre de participants variables, mais toujours avec ferveur. « Peu importe notre nombre, le principal est que la pression de la rue ne doit pas retombée », lance Ana, une jeune trentenaire qui manifeste tous les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous