Macédoine : les Albanais du BDI claquent la porte du gouvernement... et y reviennent aussitôt

| |

Vendredi, le BDI d’Ali Ahmeti, partenaire de coalition albanais du VMRO-DPMNE annonçait qu’il quittait le gouvernement. Il y a est revenu dimanche soir, nommant de nouveaux ministres, tous parfaitement inconnus. Qui est donc à la manœuvre ? Quel rôle jouent les chancelleries occidentales ?

Par Jaklina Naumovski Vendredi 1er avril, l’Union démocratique pour l’intégration (BDI), le parti albanais associé au VMRO-DPMNE depuis 2008, annonçait que tous ses ministres se retiraient du gouvernement technique mis en place pour organiser les élections anticipées censées mettre fin à la profonde crise politique qui secoue la Macédoine depuis l’affaire des « bombes ». Cette décision aux conséquences difficilement prévisibles aurait été provoquée par la diffusion d’écoutes téléphoniques impliquant de hauts dirigeants du parti, dont Ermira Mehmeti et Musa Xhaferi. Finalement, dimanche soir, le BDI a finalement décidé de revenir dans la coalition, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous