Macédoine : le procès des « terroristes » de Kumanovo s’ouvre à Skopje

|

Neuf mois après le bain de sang de Kumanovo, qui a fait 18 morts, 29 Albanais comparaissent à Skopje. Ils sont accusés de terrorisme et risquent de très lourdes peines, jusqu’à la perpétuité. Pourtant, de nombreuses zones d’ombre planent sur cette affaire.

(Avec BIRN) Les 29 hommes sont accusés d’avoir aidé ou fait partie du groupe armé qui a affronté la police à Kumanovo, dans le nord de la Macédoine, les 9 et 10 mai 2015. Le bilan humain est lourd : dans les rangs de la police, on compte huit morts et une cinquantaine de blessés tandis que dix hommes armés ont été tués. Selon l’acte d’accusation, ces Albanais de Macédoine et du Kosovo ont « participé à une entreprise terroriste ». S’ils sont reconnus coupables, ils risquent des peines de prison allant de huit ans jusqu’à la perpétuité. Cela fait plus de neuf mois qu’ils sont en détention provisoire dans les prisons de Prilep et Bitola. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous