Crise des réfugiés : la Macédoine envisage la construction d’une clôture à la frontière grecque

| | |

Les attentats de Paris ont eu des répercussions dans les Balkans. Le Conseil de sécurité macédonien vient de décider d’ériger des barrières le long de la frontière grecque, si les pays de l’Union européenne décident de réduire le nombre d’entrées sur leur territoire.

Par Jaklina Naumovski Samedi 14 novembre, le Conseil de sécurité de l’État macédonien s’est rassemblé à la demande du Président Gjorge Ivanov, une réunion présentée comme une conséquence directe des attentats de Paris et de l’information que l’un des kamikazes impliqués aurait probablement traversé la Macédoine le 7 octobre dernier, mêlé au flot des réfugiés. La Conseil de sécurité a ainsi décidé de prendre plusieurs dispositions, si la crise devait devenir incontrôlable. L’armée a été autorisée à prendre toutes les mesures nécessaires en cas d’évolution rapide de la situation sur le terrain. « La construction d’un grillage le long de la frontière (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous