Législatives au Monténégro : l’opposition et le DPS de Milo Đukanović au coude-à-coude

|

Ce dimanche, 528 817 électeurs du Monténégro étaient appelés à élire leurs députés dans un contexte politique tendu. Le DPS de Milo Đukanović, au pouvoir depuis un quart de siècle, arrive en tête, mais n’est pas assuré de pouvoir former une nouvelle majorité, distancé d’une courte tête par les différentes formations de l’opposition, qui doivent encore confirmer leur volonté de s’unir. Le scrutin a été marqué par de nombreuses irrégularités.

Par la rédaction Ces élections législatives se jouent dans un climat tendu, caractérisé par une forte instabilité politique et une baisse de confiance dans la légitimité du processus électoral. Les accusations de corruption et d’achat de voix sont venues entacher la campagne et l’affrontement entre les partis a été plus agressif que jamais. Pour garantir le bon déroulement du vote, les élections sont surveillées par une Mission de l’ OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération) et diverses ONG dont Centre pour le Monitoring qui a accrédité 1 400 observateurs qui doivent se rendre dans tous les bureaux de vote. Sur les 17 groupes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous