Albanie : l’interminable cavale du « Pablo Escobar des Balkans »

| |

Une grande chasse à l’homme a été lancée dans toute l’Albanie à la poursuite de l’homme d’affaires Klement Balili. Ce proche du président du Parlement Ilir Meta est accusé par Athènes d’être à la tête d’un vaste cartel de drogues.

Par Louis Seiller Mais où se cache donc Klement Balili ? L’homme d’affaires avait déjà un casier judiciaire quand il a été nommé directeur des transports de Saranda en 2014. Il faut dire que c’est un proche du président du Parlement, l’affairiste dirigeant du LSI, Ilir Meta. Lorsque les autorités grecques l’ont officiellement accusé de trafic de drogues, au printemps 2016, le vent a commencé à tourner pour celui qu’on présente désormais comme le « Pablo Escobar des Balkans ». Klement Balili a alors été obligé de quitter son poste, mais sans être inquiété pour autant. Selon le mandat d’arrêt international émis par Interpol, l’homme d’affaires est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous