La Serbie met en garde la France contre toute impunité accordée à Ramush Haradinaj

|

La réaction de Belgrade à l’annonce de la libération, jeudi, de Ramush Haradinaj par la justice française ne s’est pas faite attendre. La Serbie menace de « réciprocité » la France, notamment pour les affaires de terrorisme, si l’ancien commandant de l’UÇK n’est pas extradé.

Par la rédaction (Avec agences) - Ce matin, le gouvernement s’est réuni pour une séance extraordinaire et le ministre en charge du Kosovo, a mis en garde Paris. « La Serbie n’accepte pas une justice qui sous-entendrait l’impunité pour ceux ayant commis des crimes contre la population civile », a martelé Marko Đurić en conférence de presse. « Nous informons la France que la Serbie se comportera envers les mandats d’arrêt d’Interpol qu’elle délivrera de la même manière que la France agira », a-t-il poursuivi. « La Serbie appelle tous les pays membres de l’UE à respecter le droit international et réclame sans délai l’extradition de Ramush Haradinaj (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous