La Serbie demande l’extradition de Ramush Haradinaj, la colère monte au Kosovo

| |

Cinq jours après l’arrestation de Ramush Haradinaj, la Serbie a transmis mardi après-midi à la justice française une demande d’extradition. Dans le même temps, le Parlement du Kosovo se réunissait en séance exceptionnelle pour exiger la libération de l’ancien Premier ministre. La colère monte dans tout le monde albanais.

La justice française est désormais saisie de la demande d’extradition, transmise par la Serbie cinq jours après l’arrestation de l’ancien commandant de l’UÇK et ancien Premier ministre, le 4 janvier à l’aéroport international de Bâle-Fribourg-Mulhouse. La Cour d’appel de Colmar avait décidé, le lendemain, de le maintenir en détention provisoire jusqu’à l’examen de cette demande. Mardi, au terme de 11 heures de débats, le Parlement du Kosovo s’est révélé incapable d’adopter une résolution commune demandant la libération de Ramush Haradinaj. Deux textes était en concurrence. Le premier, déposé par les trois partis d’opposition, à nouveau réunis — l’Alliance pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous