Kosovo : peut-on rire de tout, même des crimes de l’UÇK ?

| |

Cette fois, c’est le groupe d’humoristes kosovars Stupcat qui a mis le feu aux poudres. En cause : leur sketch du Nouvel An dénonçant les magouilles de combattants de l’UÇK pour prendre le pouvoir et s’enrichir après la guerre. La satire n’a pas plu à tout le monde.

Par H.B. Un sketch satirique du groupe Stupcat sur l’Armée de Libération du Kosovo (UÇK), diffusé par la télévision Kohavision la nuit du Nouvel An, a suscité de nombreuses réactions dans l’opinion politique et médiatique au Kosovo. Le sketch, intitulé le « Plan stratégique », montre des guérilleros de l’UÇK en train de se mettre d’accord entre eux pour usurper les biens publics et se partager le pouvoir à la fin de la guerre, tout en éliminant physiquement un de leurs amis combattants qui résiste à leur plan, en l’étiquetant de « collaborateur serbe ». La réaction de l’Organisation des vétérans de guerre (OVL) de l’UÇK a été immédiate : « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous