Kosovo : la privatisation fait court-circuiter l’approvisionnement énergétique

| |

Cet été encore, le Kosovo a renoué avec les coupures de courant. La privatisation du secteur énergétique se révèle catastrophique : l’Etat a gardé la charge de l’entretien d’un système de distribution obsolète, tandis que les profits de la vente d’électricité vont dans des poches privées. Et les factures des usagers ne cessent d’augmenter.

Cet été encore, le Kosovo a été confronté à des déficits chroniques d’énergie électrique. Dès que la consommation se fait plus importante, certaines régions du pays se retrouvent sans électricité, pendant plusieurs heures chaque jour. Raison invoquée : le mauvais entretien du réseau, à cause duquel les services d’approvisionnement ne peuvent pas supporter de grandes différences de consommation — or, les températures estivales élevées entraînent une baisse de la consommation. La société de distribution KEDS rejette la responsabilité sur le fournisseur, la Corporation énergétique kosovare (KEK). Le gouvernement kosovar, conformément aux recommandations de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous