Kosovo : mystérieuse mort en prison d’un militant de l’opposition

| |

Astrit Dehari, un militant de 26 ans, est mort samedi dans sa cellule de la prison de Prizren, où il était détenu depuis 68 jours. Alors que les autorités ont d’abord donné des versions contradictoires du drame, le gouvernement promet une enquête impartiale. Vetëvendosje ! parle d’un crime d’État.

Par H.B. Le procureur en chef de Prizren, Sylë Hoxha, a déclaré lundi qu’Astrit Dehari aurait trouvé la mort « asphyxié ou en raison de difficultés respiratoires. » « Nous ne connaissons pas encore les causes de cette asphyxie, nous les connaitrons seulement après la finalisation de l’enquête », a-t-il ajouté, au terme de trois heures d’autopsie menée par les médecins légistes de l’Institut de médecine légale du Kosovo, ainsi que par des légistes indépendants engagées par la famille de la victime. Étudiant en médecine, Astrit Dehari, 26 ans, était un militant actif, membre du Conseil général de la première force d’opposition au Kosovo, Vetëvendosje (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous