Kosovo : les écoutes téléphoniques qui font trembler le PDK

| |

Mardi, le site Insajderi a révélé une première série d’écoutes téléphoniques qui montrent comment le PDK place ses hommes dans les différentes institutions publiques du Kosovo, police, justice, éducation et influence les médias. Même les diplomates internationaux sont mis en cause.

Par Hysni Bajraktari Adem Grabovci est un homme de l’ombre, celui qui tire les ficelles discrètement au Parti Démocratique du Kosovo (PDK). Le chef du groupe parlementaire du PDK n’obéit qu’à deux personnes : Hashim Thaçi et Kadri Veseli. Le site Insajderi vient de publier une première série d’écoutes téléphoniques qui révèlent comment en à peine deux mois, de novembre à décembre 2011, le discret député a utilisé son influence pour placer ses hommes à des centaines de postes, notamment dans les directions des entreprises publiques et des agences, pourtant officiellement indépendantes. On entend Adem Grabovci annuler les résultats de concours (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous