Kosovo : le Parlement privatise Trepça, Belgrade s’étrangle

| |

Le Combinat de Trepça va devenir une société par actions et 80 % du capital seront détenus par le gouvernement du Kosovo. Cette solution, qui évite la mise en faillite du géant industriel, provoque la colère de la Serbie, qui a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU, invoquant une violation de la résolution 1244.

Par Hysni Bajraktari À l’issue d’une séance parlementaire qui a duré plus dix heures et ne s’est achevée que samedi vers une heure du matin, 79 députés ont voté en faveur de la loi sur Trepça. Sur les 93 députés qui ont pris part au vote, seuls les quatorze représentants de Vetëvendosje se sont abstenus. Les députés de la liste Srpska — téléguidée par Belgrade mais qui fait pourtant partie du gouvernement du Kosovo — n’ont pas voté. La loi transforme Trepça en une compagnie par actions, dont 80 % du capital reviennent au gouvernement du Kosovo et 20 % aux employés. Si cette loi n’était pas votée avant le 2 novembre, Trepça pouvait entrer en phase (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous