Kosovo : gaz lacrymogènes au Parlement, cocktails Molotov dans la rue

| |

C’est une nouvelle nuit de violence qu’a connu le Parlement du Kosovo. L’opposition a lancé à deux reprises des gaz lacrymogènes pour interrompre la séance, et la police a pénétré dans l’hémicycle. Des heurts avec la police se sont également produits devant le Parlement, tandis que les députés de la majorité se réunissaient, sans l’opposition, à 1h30 ce matin.

Vendredi après-midi, malgré les mesures de sécurité renforcées, un député de l’opposition est parvenu à faire entrer une bombe lacrymogène dans l’hémicycle où il l’a activée, amenant Kadri Veseli, le président du parlement a suspendu la session. « Nous ferons tout notre possible pour bloquer les travaux du parlement », expliquait Glauk Konjufca, vice-président du mouvement Vetëvendosja ! (Autodétermination), qui mène l’opposition. « Le gouvernement provoque une crise en cherchant à convoquer ces sessions. Cela ne fait qu’envenimer la situation ». En réponse, Kadri Veseli affirmait son intention de tenir coûte que coûte la séance dans les 24 heures. Il a donc (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous