Kosovo : la frontière avec le Monténégro fait toujours débat

| |

Après de nouveaux jets de gaz lacrymogène, le Parlement du Kosovo a reporté le vote sur l’accord de délimitation de la frontière avec le Monténégro. Alors qu’il faut une majorité des deux tiers, l’opposition reste mobilisée et plusieurs députés de la majorité sont hostiles à cet accord.

Par Hysni Bajraktari Mercredi, la présidence du Parlement du Kosovo a encore reporté le vote de la loi sur la démarcation de la frontière avec le Monténégro. Prévue tout d’abord pour jeudi, la séance a été repoussée par les élus de la majorité, après qu’un député de Vetëvendosje, Glauk Konjufca a interrompu la réunion de la présidence de l’assemblée en jetant un gaz lacrymogène. Depuis la signature, fin août 2015 de l’accord sur la démarcation de la frontière avec me Monténégro, l’opposition du Kosovo manifeste au Parlement et dans la rue, en prétendant que le Kosovo perdrait plus de 8000 hectares de territoire dans cet accord, ce que dément le gouvernement. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous