Bosnie-Herzégovine : les ouvriers de Konjuh en grève de la faim

| |

Les ouvriers de l’usine de meubles Konjuh de Živnice, près de Tuzla, sont en grève de la faim depuis le 12 janvier, pour obtenir leur droit à partir à la retraite. Encore une affaire d’entreprise yougoslave dont la transition a échoué.

Par Rodolfo Toè « Nous resterons ici tant qu’une solution n’est pas trouvée », a lancé Enver Aksamović, un ancien employé de l’usine de meubles Konjuh de Živnice, à quelques kilomètres de Tuzla, au micro de Radio Slobodna Evropa. « Nous ne recevons plus de salaire. Pour nous, mourir ici, ou mourir chez nous, c’est la même chose. Au moins, ici nous ne le ferons pas devant nos enfants et nos familles. » Depuis plus d’une semaine, Enver et une vingtaine de ses collègues ont commencé une grève de la faim pour défendre leur droit à partir à la retraite. Les anciens de Konjuh ont tous présenté une demande de retraite, mais ils ne peuvent pas la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous