Justice : la Serbie blanchit l’oligarque Bogoljub Karić, exilé à Moscou

|

Le bureau du procureur pour le crime organisé a suspendu mercredi une enquête vieille de dix ans contre l’oligarque et politicien serbe Bogoljub Karić, soupçonné d’avoir floué le budget de la Serbie de près de 22 millions de dollars lors de la privatisation de l’opérateur Mobtel. Cet ancien allié de Milošević s’était exilé à Moscou. Proche d’Aleksandar Vučić, il peut désormais rentrer librement dans son pays.

Par la rédaction La justice serbe a suspendu une enquête de plus de dix ans contre le propriétaire de BK Group, l’oligarque Bogoljub Karić, et plusieurs autres suspects accusés d’abus de position. Bogoljub Karić, qui est aussi le co-fondateur de l’ancien opérateur de téléphonie mobile Mobtel, était soupçonné d’avoir illégalement gagné près de 22 millions de dollars d’avril 1994 à février 1997 en dépenses de matériel grâce à sa compagnie de télécommunications Srbija BK PTT. Mais l’enquête a montré que ces profits n’auraient rien eu d’illégal. Une autre enquête contre l’homme d’affaires et des membres de sa famille a aussi été abandonnée en septembre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous