Le Courrier de la Serbie

Intégration européenne : Bruxelles pousse la Serbie à lutter contre la haute corruption

| |

Le message de Bruxelles à la Serbie est clair : il faut mettre un terme à la haute corruption. L’Union européenne le clame, elle n’impose pas de nouvelle condition à l’intégration, mais elle incite très fortement à poursuivre les efforts. À la clé, un statut de candidat pour la fin 2011 ?

Par Charlotte Vogel Dans une lettre adressée au gouvernement serbe et rendue publique vendredi 17 juin, l’Union européenne enjoint la Serbie à faire de la lutte contre les cas de haute corruption sa priorité absolue. Le document vise vingt-quatre cas qui devraient faire l’objet d’une enquête. Selon Bruxelles, il ne s’agit pas d’imposer au pays une nouvelle condition à l’intégration. Mais, s’il n’était pas réglé, ce problème pourrait sérieusement ralentir la prochaine phase du processus. La lettre énumère les privatisations douteuses sans citer un seul des noms des hommes d’affaires en cause. Elle mentionne pas moins de cinq sociétés appartenant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous