Le Courrier des Balkans

Inondations en Bosnie-Herzégovine : la faillite des institutions et de la classe politique

| |

Incompétence, manque de préparation, rivalités politiques et conflit entre les deux entités : les responsables politiques de Bosnie-Herzégovine ont été tragiquement incapables de répondre à l’urgence des inondations. Cette faillite des institutions a directement contribué à alourdir le bilan humain et matériel.

Par A. De Noni Après la fin de la phase d’urgence la plus tragique semble passée, et même si la situation reste critique dans des villes comme Orašje, Doboj, Šamac et dans toute la région de la Posavina, l’opinion publique bosnienne commence à s’interroger sur les responsabilités de sa classe politique. Retrouvez notre dossier : Inondations : la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la Serbie sous les eaux La catastrophe des 15 et 16 mai derniers a remis au grand jour l’inefficacité et la passivité des responsables politiques bosniens, absolument pas préparés à gérer cette situation extraordinaire et qui ont, une nouvelle fois, montré combien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous