Grèce : attaque incendiaire au camp Souda à Chios

| |

Le soir du 17 novembre, des groupes d’extrême droite proches de l’Aube Dorée ont lancé des cocktails molotovs et des mécanismes incendiaires contre le centre fermé de Souda (Chios) qui accueille près de 1000 réfugiés. C’est le troisième incident de ce type en un mois.

Par Marina Rafenberg Pour la deuxième nuit consécutive, de violents incidents se sont produits sur l’île grecque de Chios, située à quelques kilomètres seulement des côtes turques ; et passage privilégié pour les réfugiés qui souhaitent rejoindre l’Europe. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des engins incendiaires ont été lancés contre le centre fermé de Souda. Quelque 150 réfugiés ont dû abandonner leur tente pour se mettre à l’abri et deux volontaires ont été agressées par un « groupe d’individus non identifiés » selon l’agence de presse grecque Ana. Pour la plupart des médias grecs, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une action de l’extrême (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous