Juifs de Bosnie-Herzégovine : Kalmi Baruh, le petit Spinoza de Sarajevo

| |

En 2016, Sarajevo célèbre le 120e anniversaire de la naissance de Kalmi Baruh, l’un des plus grand intellectuels juifs de la capitale bosnienne au XXe siècle. Portrait.

Par Božidar Stanišić Kalmi Baruh a vu le jour dans l’une des plus anciennes familles juives séfarades de Sarajevo. Il s’est fait connaître du monde universitaire dès les années 1920 avec sa thèse, soutenue à l’Université de Vienne, portant sur l’évolution phonétique du judéo-espagnol en Bosnie-Herzégovine. Après avoir effectué plusieurs séjours d’études qui l’ont mené à Berlin, Paris, Madrid et Zagreb, il retourne Bosnie où il enseigne le français au lycée de Sarajevo. Fin connaisseur des trois principales influences (chrétienne, arabe, juive) s’exerçant sur la culture espagnole, Baruh maîtrisait une dizaine de langues et collaborait aux revues (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous