Le Courrier de la Serbie

Disparition de Boško Radonjić, le « premier parrain serbe de la mafia irlandaise de New York »

|

Boško Radonjić avait fui la Yougoslavie pour les Etats-Unis après la Seconde guerre mondiale en raison de son hostilité au régime de Tito. Ses liens avec la mafia américaine l’ont rendu célèbre en Serbie dans le monde du crime organisé, et son engagement dans des groupes anti-communistes a fait de lui un héros chez les nationalistes serbes. Il est mort le 31 mars à Belgrade.

(Avec AFP) - Dans les années 1970, Boško Radonjić participe à une série d’attentats à l’explosif contre des cibles yougoslaves aux États-Unis. Il passe quatre ans en prison après avoir plaidé coupable pour son rôle dans l’attentat commis en 1975 contre la résidence du consul de Yougoslavie à Chicago et dans un projet d’attentat contre un club yougoslave, également à Chicago. Libéré en 1982, Radonjić rejoint les Westies, un gang irlandais actif dans le quartier de Hell’s Kitchen à New York, dont il prend bientôt la direction. À l’époque, la presse de Belgrade le décrit comme « le premier parrain serbe à la tête de la mafia irlandaise ». Rapidement, il rétablit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous