Croatie : Mijo Crnoja, ministre controversé des Anciens combattants, a démissionné

| |

Mijo Crnoja, le très controversé ministre croate des Anciens combattants, éclaboussé par un scandale de fraude à l’impôt, a été contraint à la démission jeudi soir, une semaine après son entrée en fonction. Il proposait aussi d’établir une liste publique des « traîtres à la patrie ».

Par Laetitia Moreni Il y a sept jours à peine, Mijo Crnoja avait fait bénir son nouveau bureau. Hier il l’a quitté. Jeudi 28 janvier au soir, quelques jours après sa prise de fonction, le ministre croate des Anciens combattants a démissionné, non pas qu’il se considère « coupable », mais il ne veut pas « être un fardeau pour le gouvernement », a-t-il expliqué. Après s’être attiré de nombreuses critiques pour sa proposition concernant la création d’un registre des « traîtres à la patrie », Mijo Crnoja a fait l’objet d’une nouvelle polémique concernant des soupçons de fraude fiscale. Si l’ancien ministre, qui souhaitait mettre en place des primes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous