Croatie : opéra-bouffe au gouvernement, l’épilogue est encore loin

| |

La farce se poursuit : le HDZ a déposé mercredi une motion de censure contre le Premier ministre Orešković, alors que les divisions s’accentuent au sein même du grand parti conservateur... L’opposition regarde le spectacle et attend avec impatience les élections anticipées qui semblent de plus en plus probables.

Par Giovanni Vale Malgré les critiques de son allié Most, les divisions internes qui se multiplient au sein même du parti et même les appels à la « stabilité nationale » lancés par la présidente Kolinda Grabar-Kitarović, le HDZ a déposé une motion de censure contre le Premier ministre Tihomir Orešković. Six mois après la formation du gouvernement conservateur, issu de l’alliance entre Most et le HDZ, les députés croates vont donc devoir s’exprimer sur une éventuelle destitution du chef de gouvernement, et cela d’ici 30 jours au plus tard. Le résultat de ce vote, qui est désormais inscrit à l’ordre du jour du Sabor, le Parlement, ne devrait pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous