Croatie : la société civile contre l’envoi de l’armée sur les frontières

| |

La Croatie va envoyer l’armée sur ses frontières pour faire face à la crise des réfugiés. Cette annonce, faite mercredi par le Premier ministre Tihomir Orešković, suscite un véritable tollé parmi les organisations de défense des droits de la personnes, qui dénoncent une décision « anticonstitutionnelle » et « dangereuse pour tous les citoyens croates ».

L’envoi envisagé de l’armée sur les frontières croates pour aider la police à gérer la crise des réfugiés est une atteinte à la Constitution, dénoncent certaines organisations de la société civile — le Centre pour la paix, la non-violence et les droits de l’homme d’Osijek, le Centre pour les études pacifistes, l’Initiative Bienvenue !, le Centre Miramida et l’Adresse régionale pour les actions non-violentes. « Les réfugiés sont en quête de sécurité, et il est de notre devoir moral, conformément au droit humanitaire international, de faire tout ce que nous pouvons pour prendre ces migrants en charge », rappellent ces ONG, alors que les médias annoncent que le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous