Croatie : Ana Karamarko, la « consultante » par qui le scandale arrive

| |

« Les chinchillas, c’est d’enfer », « la Croatie a du cœur » : telles sont les campagnes publicitaires réalisées par la société Drimia d’Ana Karamako, l’épouse du chef du HDZ. Cette « modeste agence », selon sa propriétaire, s’occupe de divertissement, de salons de coiffure et de toilettage. Comment a-t-elle obtenu un contrat de suivi du marché énergétique d’une valeur de 66 520 euros ? La question agite la société croate et pourrait ébranler le gouvernement.

Par I. Ćimić Josip Petrović, lobbyiste pour la société hongroise MOL et proche de l’actuel vice-Premier ministre croate et chef de l’Alliance démocratique croate (HDZ), Tomislav Karamarko, a payé durant deux ans, à raison de 2 500 euros par mois, des services de conseil et d’analyse des médias sur le marché énergétique à la société Drimia, via sa société Peritus. Or, les activités de Drimia, visibles uniquement sur sa page Facebook, se résument à des photos de salons de coiffure et de chiens. Ana Karamarko a elle-même reconnu que son contrat avec Josip Petrović était le seul du genre, ce qui rend les motivations du lobbyiste d’autant plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous