Crise politique en Bosnie : toujours pas de gouvernement à l’horizon

| |

Jeudi 14 juillet, les Parlements de Bosnie étaient de nouveau appelés à se prononcer sur la candidature de Slavko Kukić, social démocrate soutenu par les Bosniaques du SDA. Sans surprise, les partis nationalistes Serbe et croates ont fait barrage, comme ils l’avaient fait le 29 juin. Dix mois après les législatives d’octobre 2010, la Bosnie-Herzégovine n’a toujours pas de gouvernement.

Par Rodolfo Toe Slavko Kukić, candidat de la coalition SDP-SDA désigné par la présidence collégiale pour le poste de Premier ministre, n’a pas obtenu la confidence du Parlement lors du second vote qui s’est tenu jeudi 14 juillet. Ce deuxième échec devant l’Assemblée nationale met un terme à sa candidature. Retrouvez notre dossier : Crise en Bosnie-Herzégovine : jusqu’où ira le bras de fer ? Slavko Kukić a encore fait face à l’opposition des représentants de Republika Srpska (RS), et des deux principaux partis croates, HDZ et d’HDZ-1990. Avec 17 votes pour et 16 contre, il avait pourtant obtenu la majorité absolue devant le Parlement central. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous