Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Crise politique en Bosnie-Herzégovine : énième rencontre au sommet... pour que rien ne change

| |

Les dirigeants des six grands partis politiques de Bosnie-Herzégovine se sont réunis mardi à Mostar pour discuter des conditions de la formation du nouveau Conseil des ministres et conclure un accord sur les réformes constitutionnelles exigées par l’Union européenne.

Par Rodolfo Toè Cette nouvelle édition de la désormais traditionnelle Šestorka, la rencontre des présidents des six partis politiques les plus influents de Bosnie-Herzégovine, qui avait été qualifiée l’année dernière de leteći cirkus (« cirque volant »), devait principalement s’occuper des réformes demandées par l’Union européenne dans le cadre de l’affaire Sejdić et Finci et des droits des minorités qui n’appartiennent pas aux trois nations constitutives de Bosnie-Herzégovine. Retrouvez notre dossier : Bosnie-Herzégovine : un pays toujours bloqué ? Comme d’habitude, la Šestorka n’a proposé aucune mesure concrète. Les six ont toutefois déclaré que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous