Crise en Bosnie : Milorad Dodik prêt à annuler « son » référendum

| |

Après avoir rencontré Catherine Ashton, Milorad Dodik a assuré qu’il était prêt à annuler le référendum prévu en Republika Srpska sur la justice anticonstitutionnelle de l’État bosnien. Le Président de la Republika Srpska a jugé « inutile » cette initiative si les requêtes des Serbes étaient « satisfaites ». Le Haut Représentant Valentin Inzko avait annoncé son intention d’interdire ce référendum et même menacé d’user des pouvoirs de Bonn pour destituer Milorad Dodik.

Après son entretien avec Catherine Ashton à Banja Luka, Milorad Dodik a déclaré être prêt à annuler le référendum qu’il prévoyait d’organiser « sur les conséquences de l’installation d’un appareil judiciaire anticonstitutionnel et anti-Dayton au niveau de l’État central ainsi que sur l’(in)action du Procureur et du Tribunal de Bosnie-Herzégovine dans les affaires de crimes de guerre ». En fin de la matinée, il a répété aux journalistes que « la décision du parlement de Republika Srpska d’organiser le référendum était expression de la volonté souveraine de l’entité », avant d’ajouter que « les nouvelles conditions et les promesses faites par Bruxelles nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous