CPI : la Serbie décore le Président soudanais el-Béshir, accusé de crimes au Darfour

| |

Le 15 février 2016, le président soudanais Omar el-Béshir était décoré de l’Ordre de la République de Serbie. Problème : en 2009, la Cour pénale internationale a émis un mandat d’arrêt contre lui pour crimes de guerres, crimes contre l’humanité et génocide. Mais il est vrai que le Soudan n’a pas reconnu l’indépendance du Kosovo... Aujourd’hui, la Coalition pour la Cour pénale internationale proteste.

Par Julia Druelle « Le président du Soudan, Omar el-Béshir, est le seul chef d’État en exercice dans le monde à être inculpé de crimes contre le droit international », rappelle la Coalition pour la Cour pénale internationale (CCPI) dans une lettre ouverte envoyée au Président serbe Tomislav Nikolić, mercredi 6 avril. Le 15 février dernier, à l’occasion de la fête nationale, le président Tomislav Nikolić a décoré son homologue soudanais de la médaille serbe pour ses « accomplissements quant au développement et à la consolidation de la coopération pacifique et amicale entre la République de Serbie et la République du Soudan », selon les mots de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous