Serbie : une si médiatique rafle anti-corruption

| |

79 personnes arrêtées dans la nuit de vendredi à samedi : jamais la Serbie n’avait encore connu un opération anti-corruption d’une telle ampleur. La mise en scène de l’opération, relayée par des médias complaisants, pose pourtant de nombreuses questions, alors que le Premier ministre Vučić était sur la sellette pour d’autres affaires touchant son entourage proche.

Par Jovana Papović Le ministre de l’Intérieur, Nebojša Stefanović, s’est adressé samedi matin à la presse et a dévoilé les détails de l’action sans précédent menée par les forces de police ce vendredi, et qui a abouti à l’arrestation de 80 personnes. Le ministre n’a divulgué que les initiales des suspects et les fonctions qu’ils occupaient au moment des faits, mais les médias n’ont pas tardé à traduire « en clair » leurs identités. Il s’agit, entre autres, de l’ancien ministre du Commerce et actuel directeur de la Chambre du commerce de Serbie, Slobodan Milosavljević, de l’homme d’affaire Željko Žunić, directeur de l’entreprise Beohemija, ou encore de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous