Le Courrier des Balkans

Cinéma : Emir Kusturica veut faire un film sur le trafic d’organes au Kosovo

| |

Décidemment, Emir Kusturica semble bien avoir l’intention de se mettre toute la région à dos. Après avoir agacé les Bosniaques et les connaisseurs de l’œuvre d’Ivo Andrić, le réalisateur s’attaque maintenant à un des dossiers les plus sensibles de l’histoire récente des Balkans, le présumé trafic d’organes de prisonniers serbes pendant la guerre au Kosovo.

Par Marie Dhumieres « Mon film sur le trafic d’organes au Kosovo se basera sur l’histoire vraie d’un Allemand qui vit avec le cœur d’une victime serbe de la maison jaune », a expliqué Emir Kusturica à Blic. Retrouvez notre dossier : Trafic d’organes : « Au Kosovo, tout le monde était au courant » Le réalisateur, qui n’a pas voulu nommer cet « Allemand », veut traiter dans son nouveau film de la « vraie et douloureuse question des souffrances de la nation serbe », estimant que « l l’histoire, la littérature et le cinéma sont consciemment tenus au silence, dans le but de présenter les Serbes comme coupables de génocide et pas comme des victimes ». (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous