Bulgarie : le patrimoine sacrifié au profit des promoteurs

| |

Fin août, un incendie a ravagé les entrepôts de la fabrique de tabac de Plovdiv, classés monuments historiques. Une vive polémique a secoué la Bulgarie, le maire se voyant accusé d’être le complice de promoteurs ayant « commandité » le sinistre, devenu symbole de la gestion calamiteuse du patrimoine.

Par la rédaction (Avec Deutsche Welle) - Le 20 août, un incendie a ravagé des entrepôts de tabac abandonnés à Plovdiv. Ces bâtiments faisaient partie d’un ensemble classé qui date du début du XXe siècle. À l’époque, la deuxième ville de Bulgarie était l’un des hauts lieux du commerce balkanique du tabac. Le sinistre a eu lieu quelques mois à peine après la tentative de démolition, début mars, d’une autre fabrique de tabac, située dans le même quartier, pour en faire un hôtel de luxe. Voilà qui suscite de forts soupçons sur l’origine du feu. Cet incendie a même provoqué une vive polémique en Bulgarie. Le maire de Plovdiv, Ivan Totev, a été accusé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous