Bosnie-Herzégovine : vers la sortie de crise ?

| |

La présidence collégiale a choisi de nommer Slavo Kukić (SDP) Premier ministre. Si le Parlement central valide sa nomination, le 29 juin, il aura 30 jours pour former son gouvernement. Les partis majoritaires croates et serbe jasent déjà, réclamant déjà un poids majeur dans la future équipe et raillant le manque d’expérience de Slavo Kucić. Cela fait neuf mois que la Bosnie-Herzégovine n’a pas de gouvernement.

Par Rodolfo Toe Lors d’un vote anonyme, la présidence de la Fédération de Bosnie-Herzégovine a décidé de nommer Premier ministre Slavo Kukić, du SDP (parti unitaire). Au cours de la procédure de sélection, Kukić a obtenu sept voix, contre six à Mladen Ivankovic du parti du progrès Croate à travers le travail et cinq à Borjana Kristo, du HDZ. Slavo Kukić, croate de Mostar, sera donc chargé de former le nouveau gouvernement dans un délai de 30 jours si sa nomination est validée par le Parlement central, vendredi prochain. Cette décision pourrait marquer la fin de neuf mois d’impasse politique, pendant lesquels les institutions n’ont pas été capables (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous