Bosnie-Herzégovine : les partis serbes et croates recalent la candidature de Slavko Kukić

| |

Candidat au poste de Premier ministre de l’État de Bosnie-Herzégovine, le social-démocrate Slavko Kukić n’a pas obtenu, mercredi, la majorité nécessaire au Parlement pour former un gouvernement, en raison de l’opposition des partis nationalistes serbes et croates. La Bosnie-Herzégovine est privée de gouvernement depuis les élections du 3 octobre 2010.

Par Rodolfo Toè Slavko Kukić (SDP) n’a pas obtenu la confiance de la Chambre des représentants du Parlement de Bosnie-Herzégovine. L’opposition de l’entité de la Republika Srpska a bloqué le processus. La position du SNSD de Milorad Dodik et du Parti démocratique serbe (SDS) a été soutenue par les partis croates HDZ et HDZ-1990, ainsi que par le Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SzBiH). Retrouvez notre dossier : Crise en Bosnie-Herzégovine : jusqu’où ira le bras de fer ? Ce résultat était attendu, cette défaite de l’ancien universitaire n’a surpris personne. Catherine Ashton avait adressé un message aux institutions bosniennes : « Nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous