La Republika Srpska met la Bosnie-Herzégovine au défi du référendum

| |

Milorad Dodik a décidé de défier tant Sarajevo que la communauté internationale en convoquant un référendum sur la justice et les compétences du Haut représentant en Bosnie-Herzégovine. S’agit-il d’une nouvelle provocation ou d’un pas en avant vers la sécession de la Republika Srpska ?

L’Assemblée nationale de la Republika Srpska, l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine, a adopté mercredi soir une loi convoquant les électeurs à un référendum. Les électeurs devront dire s’ils approuvent ou non « les lois anti-constitutionnelles et non autorisées imposées par le Haut Représentant de la communauté internationale, en particulier les lois imposées relatives à la Cour et le bureau du Procureur de Bosnie-Herzégovine ». 45 des 76 députés présents ont voté pour la convocation du référendum, 31 se sont abstenus. « Je vous garantis que le référendum aura lieu », a déclaré le président de la Republika Srpska, Milorad Dodik. Le référendum doit être convoqué « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous