Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : « l’inévitable » partage de Mostar entre Croates et Bosniaques

| |

Mostar, capitale de l’Herzégovine, ne sort pas de l’impasse politique. Depuis octobre 2012, la ville n’a pas d’administration communale, en raison des désaccords entre les partis croates et bosniaques. Alors que des rumeurs évoquent depuis un certain temps un accord entre le HDZ-BiH et le SDA pour partager la ville en deux municipalités « ethniques », Bakir Izetbegović, membre bosniaque de la présidence, confirme cette hypothèse.

Par Rodolfo Toè « Mostar représente un cas particulier », a déclaré Bakir Izetbegović dans une interview accordée à la télévision bosnienne Face TV. « Pour les Bosniaques, l’application du principe démocratique de ’un homme, une voix’ est tout simplement inacceptable ». La ville, qui est restée de facto divisée après la guerre entre le secteur croate de Mostar-Ouest et le secteur bosniaque de Mostar-Est, serait obligée de changer son statut. Jusqu’à présent, l’administration municipale reposait sur un équilibre entre Croates et Bosniaques, pourtant moins nombreux d’un point de vue démographique. Cette loi a été déclarée anticonstitutionnelle en 2012, mais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous