Bosnie-Herzégovine : l’appel des travailleurs de l’usine Dita à Tuzla

| |

« Nous en appelons en urgence au soutien moral et matériel du mouvement syndical international », ont lancé à la communauté ouvrière internationale les travailleurs de la fabrique de détergents Dita, à Tuzla, qui se battent depuis deux ans contre la privatisation de leur usine.

Nous, travailleurs de l’usine de détergents Dita à Tuzla, nous battons contre le déferlement des privatisations pourries, de l’exploitation et du pillage qui anéantissent l’industrie de la Bosnie-Herzégovine. Depuis plus de deux ans, sans interruption, nous protégeons notre usine pour empêcher que soient déménagés machines et autres biens. La privatisation de Dita s’est effectuée avec la complicité de politiciens, de magistrats et de banques tous corrompus qui, sans procéder aux analyses indispensables, ont accordé aux nouveaux propriétaires des crédits pourris – un argent qui n’est jamais arrivé dans l’usine. Notre pays souffre de ce que le droit n’y (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous