Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine : cinq Croates inculpés pour crimes contre l’humanité

| |

Durant la guerre de Bosnie (1992-1995), des centaines de prisonniers serbes, puis bosniaques ont été enfermés et torturés dans le camp de Dretelj, à côté de Mostar. Le camp était sous le contrôle des paramilitaires croates du HOS, qui y ont commis les pires atrocités. Le Procureur international du Tribunal spécial pour les crimes de guerre de Bosnie-Herzégovine a inculpé cinq anciens gardiens pour crimes contre l’humanité.

Par Eléonore Loué-Feichter Cinq anciens membres des forces paramilitaires croates de Bosnie (HOS) ont été inculpés, vendredi 2 mars à Sarajevo, pour avoir torturé des centaines de prisonniers serbes, en majorité des civils, il y a vingt ans dans le camp de Dretelj. Ivan Zelenika, Srečko Herceg, Edib Buljubašić, Ivan Medić et Marina Grubišić-Fejzić étaient alors officiers ou gardiens du centre de détention de Dretelj. Ils auraient commis ces crimes entre mai et août 1992, au début de la guerre civile qui a duré jusqu’en 1995. « Les civils détenus dans le camp de Dretelj vivaient dans des conditions inhumaines », a affirmé le parquet en énumérant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous