Bosnie-Herzégovine : chasseurs de Pokémon, attention aux mines !

| |

Les joueurs de Pokémon Go, qui « chassent » les petits monstres virtuels via leurs smartphones, s’exposent au risque de pénétrer dans des champs de mines non signalés sur leur carte du jeu...

Par Rodolfo Toè L’ONG Posavina bez mina (« Posavina sans mines ») de Brčko, dans le nord de la Bosnie-Herzégovine, a publié un appel sur sa page Facebook : « Nous avons été informés que des joueurs s’aventurent en terrain miné à la recherche de Pokémon. Nous prions les citoyens de respecter les signaux de danger de mines et de ne pas pénétrer dans des zones qu’ils ne connaissent pas ». Plus de vingt ans après la fin de la guerre, 2,3 % du territoire de la Bosnie-Herzégovine est toujours miné, un danger auquel 15 % des citoyens sont exposés. Comme l’explique l’agence BHMAC, chargée du déminage du pays, ce problème ne sera pas résolu avant 2024, faute (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous