Bosnie : Albina Terzić, première femme jugée pour crimes de guerre

| |

Le procès d’Albina Terzić, première femme jugée pour crimes de guerre en Bosnie, s’est ouvert mardi 4 octobre devant la Cour de Bosnie-Herzégovine. Cette ancienne milicienne croate du HVO est accusée de crimes de guerre commis contre les populations civiles serbes à Odžak en 1992. Elle a choisi de plaider non coupable.

Albina Terzić, citoyenne de Bosnie-Herzégovine et de Croatie résidant à Mostar, est accusée d’avoir participé en tant que membre de la police militaire du Conseil de défense croate (HVO), seule ou avec d’autres membres de l’unité, au traitement inhumain de civils de nationalité serbe illégalement détenus dans les locaux de l’école élémentaire et de l’usine Strolit à Odžak de mai à mi-juillet 1992. Selon l’acte d’accusation, les chefs d’inculpation retenus contre Albina Terzić sont les suivants : violences, tortures, maltraitances, humiliations et insultes diverses, rapports sexuels forcés et autres formes graves de violences sexuelles commises contre des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous