Eleftherotypia

Athènes : collusion entre la police et les casseurs d’extrême droite ?

| |

Que s’est-il vraiment passé mercredi dans les rues d’Athènes ? Des documents accablants montrent la collusion entre les forces de l’ordre et des casseurs d’extrême droite, tandis que les partis de gauche demandent aussi des comptes sur les moyens utilisés par la police, qui a eu massivement recours à des gaz chimiques contre les manifestants. La justice a ouvert une enquête.

Par Katerina Kati Jeudi matin, la procureur du Tribunal de grande instance d’Athènes, Eleni Raikou, a demandé à recevoir la vidéo du journal d’information de la chaîne Alter, où l’on voit des individus d’extrême-droite, le visage masqué, discuter avec des hommes d’une unité de maintien de l’ordre, puis franchir le cordon de sécurité et se diriger vers le Parlement, accompagnés par des hommes en civil. Retrouvez notre dossier : Crise en Grèce : la sortie du tunnel n’est pas pour demain Dans ces vidéos, tous les gestes des policiers sont également visibles : on peut voir des citoyens passés à tabac sans raison, entendre les accusations portées par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous